https://hookupwebsites.org/fr/20-films-despionnage-a-ne-pas-manquer/20 films d'espionnage à voir absolument
Affiliate Disclosure

20 films d’espionnage à voir absolument

20 films d’espionnage à voir absolument

De la vieille école « 007 » aux films numériques explosifs de 2007, les films d’action et d’aventure nous ont tenus en haleine, contemplant les missions critiques des espions internationaux et le destin des nations en se glissant dans la peau de nos personnages préférés. Voici 20 films d’espionnage incontournables des 50 dernières années de missions top secrètes dépeints sur grand écran. (Synthèses de films fournies par Netflix)

années 1950
Du nord au nord-ouest (1959) Et si tout le monde autour de vous était soudainement convaincu que vous étiez un espion ? Ce classique du maître réalisateur Alfred Hitchcock met en vedette Cary Grant dans le rôle d’un directeur de publicité qui ressemble un peu trop à quelqu’un d’autre et qui est obligé de partir en cavale (aidé par Eva Marie Saint). Le drame comique d’Hitchcock oppose Grant à un plumeau et le fait se battre pour sa vie sur le mont Rushmore. C’est un cliffhanger s’il en est un !
années 1960
Doigt d’or (1964) Le troisième volet de la série 007 trouve l’uberspy James Bond (Sean Connery) essayant de contrecarrer le méchant Auric Goldfinger (Gert Frbe) et son stratagème élaboré pour accaparer le marché de l’or en contaminant Fort Knox. Naturellement, le super cool M. Bond se rend dans des dizaines de lieux exotiques et de canoodles avec une multitude de beautés en cours de route – y compris Pussy Galore, la femme de main sexy de l’archivillain. Goldfinger a remporté l’Oscar des meilleurs effets sonores.
Fichier Ippress (1965) C’est l’apogée de la guerre froide, et l’ex-voleur Harry Palmer (Michael Caine) – qui travaille maintenant à contrecœur comme agent secret – a été appelé pour enquêter sur une série d’enlèvements étranges parmi des scientifiques de premier plan. Largement reconnu comme l’un des meilleurs thrillers d’espionnage de tous les temps, The Ipcress File marque la première apparition de Caine en tant que Palmer, le rôle qui a fait de lui une star.
Vous ne vivez que deux fois (1967) Après la disparition des vaisseaux spatiaux américains et soviétiques, les deux pays échangent la responsabilité des incidents. Alors que les nations se dirigent vers la guerre, James Bond (Sean Connery) se retrouve au milieu d’un autre mystère international. Après avoir mis en scène sa propre mort, l’agent 007, avec Tiger Tanaka (Tetsuro Tamba) et la belle Aki (Akiko Wakabayashi), découvre que le chef (Donald Pleasence) de l’organisation criminelle SPECTRE a orchestré les événements.
Dans Comme Flint (1967) L’étalon suave Derek Flint revient dans la suite de Our Man Flint – et cette fois, il affronte plus que ce qu’il avait prévu ! Un groupe de femmes magnats puissantes a concocté une méthode de lavage de cerveau des femmes à l’aide de sèche-cheveux de salon de beauté ; avec les femmes du monde réduites en esclavage, ces dominatrices quenouilles détournent la première plate-forme spatiale américaine et remplacent le président par leur propre clone reproduit chirurgicalement.

années 1970
Les trois jours du condor (1975) Son nom est Joe Turner – nom de code, Condor. Dans les prochaines 24 heures, tous ceux en qui il a confiance tenteront de le tuer. Robert Redford incarne le chercheur de la CIA qui revient du déjeuner pour trouver tous ses collègues assassinés. Double-croisé et contraint à la clandestinité, il kidnappe une jeune femme (Faye Dunaway) et la tient en otage alors qu’il perce le mystère. Les films de conspiration ne sont pas meilleurs.
années 1980
Des espions comme nous (1985) Dans la comédie burlesque du réalisateur John Landis, Emmett (Chevy Chase) et Austin (Dan Aykroyd), deux espions de la CIA qui n’ont jamais quitté leurs bureaux ennuyeux à Washington, DC, doivent sauver le monde d’une catastrophe nucléaire. Les ennuis commencent lorsque le duo pénètre en Union soviétique via l’Afghanistan tout en essayant d’éviter d’être détecté par l’armée russe et les espions rivaux. Landis a jeté plusieurs de ses amis réalisateurs (dont Terry Gilliam et Joel Coen) dans des camées.
années 90
La Femme Nikita (1990) Le réalisateur de renommée internationale Luc Besson livre l’histoire pleine d’action de Nikita (Anne Parillaud), une accro de la rue impitoyable dont les instincts de tueur pourraient faire d’elle l’arme parfaite. Recrutée contre son gré dans une organisation gouvernementale secrète, Nikita est brisée et transformée en une « arme mortelle » sexy et sophistiquée. Plus tard refait aux États-Unis sous le nom de Point of No Return, avec Bridget Fonda.
Danger clair et présent (1994) Superspook Jack Ryan (Harrison Ford) devient politique lorsqu’une « guerre contre la drogue » inconstitutionnelle – menée avec des soldats américains – tourne mal. Ryan découvre le plan secret au moment où les troupes sont abandonnées, et il se rend compte qu’il est préparé pour prendre la chute. Ryan peut-il sauver les soldats, se sauver lui-même et sauver la situation ?
Ronin (1998) Le réalisateur John Frankenheimer a dirigé ce thriller d’action à plein régime. Une mallette au contenu non divulgué – recherchée par des terroristes irlandais et la foule russe – se retrouve entre les mains de criminels. Une liaison irlandaise (Natascha McElhone) rassemble une escouade de mercenaires, ou rônin, chargée de la tâche épineuse de récupérer l’affaire. Mais l’équipe, dirigée par un ex-agent de la CIA (Robert De Niro), se méfie l’une de l’autre. Peuvent-ils accomplir leur mission ?
L’homme qui en savait trop peu (1997) Wallace Ritchie (Bill Murray), commis de magasin de vidéos de l’Iowa, choisit de célébrer son anniversaire avec son jeune frère James (Peter Gallagher). Mais James, un homme d’affaires agressif, a prévu un important dîner. Il se débarrasse de Wallace en lui offrant un billet pour le Theatre of Life, un spectacle de participation du public où un malheureux cas d’erreur d’identité entraîne Wallace dans – entre autres – une toile d’espionnage.
Austin Powers II : L’espion qui m’a baisé (1999) Lorsque le génie diabolique Dr. Evil (Mike Myers) voyage dans le temps pour voler le « mojo » du super-espion Austin Powers, Austin (Myers à nouveau) doit retourner lui-même dans le swing des années 60. Là, avec l’aide de l’agent américain Felicity Shagwell (Heather Graham), il affronte l’armée de sbires du Dr Evil’s et – naturellement ! – sauve le monde. Verne Troyer joue le rôle du clone du Dr. Evil, Mini-Me.
années 2000
Jeu d’espionnage (2001) Robert Redford et Brad Pitt se réunissent dans ce thriller d’espionnage du réalisateur Tony Scott. Sur le point de prendre sa retraite de la CIA, l’espion vétéran Nathan Muir (Redford) apprend que son ancien protégé et ami proche, Tom Bishop (Pitt), est un prisonnier politique condamné à mort à Pékin. Bien que leur amitié ait été entachée de mauvais sang et de ressentiment, Muir accepte d’entreprendre la mission la plus dangereuse de sa carrière et de sauver Bishop.
L’identité de Bourne (2002) Un homme (Matt Damon) s’échoue sur une île de la mer Méditerranée, souffrant de blessures par balle et d’amnésie. Il se rend vite compte qu’il est traqué par des assassins et qu’il est très doué pour les tuer avant qu’ils ne l’attrapent – mais la question de son identité le rend perplexe alors qu’il se bat pour rester en vie. Franka Potente partage la vedette dans ce thriller d’action basé sur le roman de Robert Ludlum.
La recrue (2003) De tous les agents en formation de la CIA, James Clayton (Colin Farrell) est le vétéran de l’agence que Walter Burke (Al Pacino) souhaite le plus recruter. James est loin d’être reconnaissant, mais il est le plus intelligent de sa classe. Avant de devenir officiellement officier, cependant, il doit prouver qu’il est digne à la Ferme, le terrain d’entraînement secret de la CIA, où il apprend à surveiller ses arrières et à ne faire confiance qu’à lui-même.
Le candidat mandchou (2004) Dans ce remake du thriller politique de 1962, le capitaine Bennett Marco (Denzel Washington) et le sergent. Raymond Shaw (Liev Schreiber) est fait prisonnier pendant la première guerre du golfe Persique et soumis à un lavage de cerveau afin qu’ils soient programmés pour se rebeller une fois rentrés chez eux. Dix ans plus tard, alors que la mère de Shaw (Meryl Streep) est occupée à aider son fils dans sa candidature à la présidence, Marco se souvient du lavage de cerveau. Peut-il arriver à Shaw avant qu’il ne soit trop tard ?
M. et Mme Smith (2005) Le mariage est devenu obsolète pour John et Jane Smith (Brad Pitt et Angelina Jolie), un mari et une femme qui ne savent pas encore qu’ils partagent le même travail d’infiltration : ils sont tous les deux des mercenaires. Cacher leurs occupations n’a jamais été une épreuve pour l’un ou l’autre – jusqu’à ce qu’ils découvrent que leur prochaine mission les implique de se cibler l’un l’autre! Peuvent-ils mener à bien leurs missions respectives, ou l’amour l’emportera-t-il ?
Syrienne (2005) George Clooney (qui a remporté l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle et un Golden Globe pour son rôle) incarne l’agent de la CIA Bob Barnes dans ce thriller politique de Stephen Gaghan. L’Amérique est aux commandes du Moyen-Orient lorsqu’il s’agit de l’industrie pétrolière, et tous ses acteurs – Washington, cheikhs, compagnies pétrolières, travailleurs sur le terrain – se croisent. Le casting de stars comprend Matt Damon, Amanda Peet, Chris Cooper et Christopher Plummer.
Le Matador (2006) La vie de Danny Wright (Greg Kinnear), un vendeur depuis toujours sur la route, vire en territoire dangereux et surréaliste lorsqu’il se promène dans un bar mexicain et rencontre un mystérieux étranger, Julian (Pierce Brosnan), qui est très probablement un tueur à gages. Leur rencontre déclenche une chaîne d’événements qui changeront leur vie à jamais, alors que Wright est soudainement plongé dans une existence loin d’être banale qu’il prend étonnamment bien, une fois qu’il s’y est habitué.
Le Bon Pasteur (2006) Matt Damon et Robert De Niro (qui réalise également) jouent dans ce drame partiellement factuel qui examine les débuts de la CIA à travers les yeux d’un agent dévoué. Un étudiant de Yale honnête et vif d’esprit, Edward Wilson (Damon) est recruté pour travailler pour la CIA naissante pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien que fidèle à son pays, Wilson commence à sentir que le travail érode ses idéaux, le remplissant de méfiance et détruisant sa vie personnelle.

Quels sont vos films d’espionnage préférés ? Partagez vos pensées ci-dessous!

Sue
Sue
Sue
MS, RD et écrivain
Sue est un excellent coach qui se concentre sur la résolution de problèmes de nature informative.
Soumettre un avis
Évaluation:

Top sites de rencontres